lundi 29 mai 2017

Le monopole du pulp (suite)

Les Puppies sont un vrai révélateur des tendances profondes. Et il était clair que les progressistes n'allait pas laisser aux seuls Puppies le monopole d'une SF et une fantasy pulpy. Les Puppies ont certes dégainé les premiers l'an dernier avec Cirsova Magazine, notamment. Mais il faut bien dire que l'éditeur du magazine était désappointé par les choix de son propre camp et qu'il a publié des auteurs bien au delà de la sphère conservatrice.
Les progressistes ont répliqué. Et l'on a vu arriver Skelos Magazine et plus récemment Laser and Broadsword et aussi Storyhack. Et le tout en format papier. Si la tendance pulpy avait été délaissé dans les années 90 amenant notamment John O'neil à créer Black Gate pour occuper le terrain en ce qui concerne la fantasy, les années 2010 ne commettent pas la même erreur.
Maintenant il faudrait qu'au niveau du roman il y ait la création d'un véritable éditeur progressiste qui publie de la SF populaire au antipodes de la production de Baen pour que les choses soient vraiment intéressante.

Aucun commentaire: